Quelques Chiffres

Pneumologie

La pneumologie concerne les affections respiratoires intéressant une large étendue de pathologies. Le recrutement des patients est différencié en terme d’âge, de gravité et de pronostic.

Présentation du service de Pneumologie

Situé au rez-de-chaussée du bâtiment principal 
Secteur d’hospitalisation

Locaux

  • Capacité d’accueil de 24 lits soit 10 chambres doubles et 4 chambres individuelles. La majorité des chambres est dotée d’un cabinet de toilette.
  • Le service est divisé en 2 secteurs permettant une répartition du personnel para médical et médical.
  • 2 points sanitaires avec douche ou brancard douche comportant les commodités pour les patients handicapés ou invalides.
  • 1 bureau infirmier attenant à la salle de soins et à proximité du bureau des médecins.
  • 1 office, 1 salle de décontamination, 1 salle de réunion et plusieurs salles de stockage.

Personnel paramédical

L’équipe est composée d’un cadre de santé, d’infirmiers et aides soignants assurant la continuité des soins 24h/24 et 7jrs/7

Personnel médical

La prise en charge des patients est assurée selon un roulement hebdomadaire des médecins :

  • Docteur Moad Mohamed Seif, chef de service
  • Docteur xxxxxxxxxxxxxxx 
  • Docteur xxxxxxxxxxx
  • Docteur xxxxxxx, allergologue
  • Docteur xxxxxxxxxxxx, allergologue
  • Docteur xxxxxxxxx, praticien généraliste, pneumologue
  • Docteur xxxxxxxxx, praticien généraliste
  • Docteur xxxxxxxxx, praticien généraliste
img_0329-copy.jpg
Activités du service de Pneumologie
Activités du service de Pneumologie

Schématiquement, les affections concernées peuvent être répertoriées en :

  • pathologies respiratoires chroniques,
  • pathologies broncho-pulmonaires aiguës, le plus souvent d’origine infectieuses,
  • pathologies tumorales de l’étage respiratoire,
  • pathologies du sommeil.

Cette classification n’inclut pas un certain nombre d’affections frontières avec d’autres pathologies d’organe (affections cardiaques, neurologiques, métaboliques…). Pour autant leur prise en charge dans le service est effective dès qu’elles nécessitent des investigations ou approches thérapeutiques requérant les techniques spécifiques au service de pneumologie.

img_0352-copy.jpg
Pathologies respiratoires chroniques
Pathologies respiratoires chroniques

Asthme

Défini par un spasme bronchique aigu, réversible, responsable d’une dyspnée ;
Le bilan de l’asthme inclut une enquête allergologique, une évaluation fonctionnelle respiratoire (EFR).

Le traitement repose sur des médications symptomatiques dont l’optimisation est favorisée par l’éducation thérapeutique.

L’évaluation et le suivi du patient asthmatique sont habituellement du ressort de la consultation.

Bronchite chronique (BPCO)

Définie par une toux et une expectoration chroniques, d’une durée supérieure à trois mois. Le terme de bronchite chronique obstructive (BPCO) est employé après démonstration d’un trouble ventilatoire obstructif en EFR.

Pathologie étroitement liée au tabagisme, son aggravation est freinée par l’éradication de cette intoxication, les consultations de tabacologie contribuent à apporter une aide au sevrage tabagique.

Le suivi thérapeutique d’une bronchite chronique comprend le contrôle de l’EFR, de l’hématose et contrôle iconographique ; tout ceci étant réalisé dans le cadre de consultations externes.

Insuffisance respiratoire chronique (IRC)

Définie par une insuffisance ventilatoire permanente avec perturbation de l’hématose spontanément et/ou à l’effort, et/ou la nuit. L’étiologie est dominée par la bronchite chronique obstructive, mais d’autres causes peuvent être envisagées.

La prise en charge thérapeutique de fond comporte, outre les médications symptomatiques et préventives, d’autres propositions :

  • la réhabilitation respiratoire à l’effort sous réserve de l’absence de contre indications
  • l’oxygénothérapie de longue durée
  • la ventilation non invasive (VNI)

Ces indications thérapeutiques sont retenues après un bilan pratiqué en consultation externe ou en hospitalisation.

Le syndrome d’apnée du sommeil (SAOS)

Défini par des pauses respiratoires avec retentissement sur la saturation en oxygène : les apnées survenant au cours du sommeil, en altère la qualité avec des conséquences cliniques importantes. Cette affection justifie un traitement par pression positive (PPC).
Le diagnostic est acquis par l’enregistrement polygraphique ou polysomnographique ; les tests précises le caractère des apnées et permettent de choisir le type de PPC ;
Le diagnostic, la mise au point thérapeutique peuvent être gérés dans le cadre des consultations ou en hospitalisation en fonction du contexte, des difficultés d’adaptation.

 

Pathologies bronchopleuro-pulmonaires aiguës
Pathologies bronchopleuro-pulmonaires aiguës

 

  • Ne sont mentionnées ici que les pathologies d’origine infectieuses ; 
  • Définies par l’infection aigue bronchique (bronchite), pulmonaire (pneumonie) ou pleurale (pleurésie) ; d’origine virale, bactérienne ou mycosique, sans oublier les infections liées à la tuberculose, devenue rare mais incomplètement éradiquée.

La décision d’hospitalisation dépend de plusieurs facteurs : âge, comorbidité, présentation clinique préoccupante, moyens diagnostics lourds à mettre en œuvre.
Certains agents pathogènes justifient des mesures d’isolement respiratoire pendant la période aiguë.

 

img_0311_copy.jpg
Pathologies tumorales de l’étage respiratoire
Pathologies tumorales de l’étage respiratoire

Définies par la prolifération de cellules tumorales malignes, cancéreuses. L’atteinte bronchique primitive proximale ou périphérique est la plus fréquente.
D’autres tumeurs malignes sont également rencontrées :

  • tumeurs broncho-pulmonaires secondaires,
  • pleurésie maligne primitive (mésothéliome),
  • tumeurs secondaires métastatiques,
  • tumeurs médiastinales.

Le diagnostic suggéré par des examens radiologiques est établi de façon formelle, habituellement par l’endoscopie bronchique ou la ponction trans thoracique sous contrôle scanner.

Les propositions thérapeutiques sont formulées après présentation du dossier en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP).

Trois types de traitement peuvent être proposés, isolément ou en association séquentielle :

  • traitement médical par chimiothérapie ou thérapeutique ciblée,
  • traitement chirurgical (non réalisé au CHV)
  • traitement par radiothérapie (non réalisé au CHV)

L’hospitalisation dans le service ou en unité d’hospitalisation de jour (HJM) représentent des lieux d’accueil et de traitement à tous moments de l’évolution de la maladie.

Les pathologies du sommeil

  • Apnée du sommeil
  • Troubles du sommeil

Spécialistes Pneumologie

Les médecins spécialistes suivants travaillent actuellement au sein de l'hôpital militaire de Djibouti

Un personnel qualifié, du matériel de pointe..... prenez rendez-vous maintenant

Pour éviter le stress le jour de votre consultation, prenez rendez-vous en avance

Copyright © 2021 Hôpital Militaire de Djibouti. All Rights Reserved. Created by Gobaad Solutions.